Le milieu du travail n’est pas de tout repos. En période d’austérité ou de déclin économique, avouons-le, la concurrence est féroce et chaque essaie de sauver son emploi. Personne ne vous fait de cadeau dans ce temps-là. Il vous faut donc développer votre plein potentiel afin de présenter une unicité intéressante pour vos clients ou pour votre employeur. Mais comment faire? Comment se démarquer sans se vanter? Comment rayonner sans s’attirer les foudres des envieux et des jaloux?

Évitez les Pièges

Tout d’abord, mettons les choses au clair. Développer son unicité, ça ne signifie pas de se rendre indispensable, de contrôler l’information et de garder pour soi des renseignements stratégiques, bien au contraire. Cela veut plutôt dire de mettre en valeur ses forces sans écraser les autres, de raffiner ses interventions tout en étant capable de dire réellement ce que l’on pense, de peaufiner son savoir-être tout en faisant preuve de courage managérial. Développer son unicité, c’est être soi, en version améliorée!

Apprenez continuellement

Si vous espérez que rien ne change jamais, la vie finira bien par vous rattraper. Ce n’est qu’une question de temps. Mais si vous souhaitez tirer votre épingle du jeu même quand tout va mal, alors il importe de vous développer dès maintenant. N’attendez pas que l’épée de Damoclès soit au-dessus de votre tête, il sera trop tard. Pour se faire, il n’y a pas de solutions miracles, de raccourcis simples ou de chemins faciles : il vous faut apprendre, comprendre, intérioriser, maîtriser!

Chaque semaine, lisez un livre de développement personnel et chaque mois, écoutez un livre audio ou assistez à une conférence vous permettant de développer une aptitude, une compétence ou une habileté. On ne s’améliore pas en gardant les bras croisés. Ça prend de l’huile de coude! La lecture permet à votre cerveau de créer de nouveaux réseaux neuronaux. Si vous n’êtes pas habitué à lire, alors prenez un livre par mois, mais lisez quelques pages tous les jours, ne serait-ce que durant quinze minutes. Si vous ne savez pas quel livre choisir, contactez-moi, il me fera plaisir de vous guider dans votre choix.

Une à deux fois par année, allez suivre une formation d’une journée dans un domaine que vous ne connaissez pas du tout afin d’élargir vos horizons. Par exemple, il y a près de deux ans, je suis allée suivre une formation sur la sécurité informatique et a cybercriminalité. J’étais entourée de policiers, d’informaticiens et de gestionnaires. Mon conjoint, président d’une firme d’informatique, m’a accompagnée. Nous avons tous deux appris beaucoup ce jour-là et je peux vous dire que, quand je donne une formation sur l’utilisation optimale des réseaux sociaux, il y a désormais quelques aspects de sécurité qui se greffent à mon cours!

Affrontez vos peurs

Il vaut mieux affronter vos peurs dès maintenant, une par une, alors que vous êtes en forme et dans de bonnes conditions plutôt que d’attendre le moment où vous serez embourbé dans une problématique qui vous dépassera totalement. Faire face à nos doutes, nos craintes et notre syndrome d’imposteur quand on est envahi émotivement par une situation difficile, ce n’est pas de tout repos.

Listez les peurs qui vous habitent. Imaginez le pire scénario et écrivez ce qui pourrait vous arriver de plus catastrophique. Inversement, imaginez le meilleur scénario et identifiez ce qui pourrait arriver de négatif aussi. En effet, nous avons souvent encore plus peur de la réussite que de l’échec. Chacune de ces peurs vous révèlent des facettes de vos croyances limitatives, des blessures non guéries, des idées préconçues à travailler avec un psychologue ou un coach.

Conjuguez vos forces

Votre unicité ne vient pas d’un seul talent, mais bien de la conjugaison de plusieurs habiletés que vous avez. Par exemple, je suis une excellente synergologue (experte en langage corporel), mais ma formation universitaire en génagogie (consolidation d’équipe), mes années de théâtre, de journaliste-pigiste et de formatrice m’ont poussée à développer tout particulièrement mes capacités de vulgarisatrice et d’animatrice. C’est l’amalgame de tout cela qui me permet d’offrir des conférences très différentes de mes confrères, très dynamiques, très imagées. C’est la même chose pour vous. Il vous faut trouver comment plusieurs éléments de votre vécu peuvent, une fois assemblés, être utiles et vous permettre de vous distinguer des autres.

Je connais une dame qui est toujours d’un calme olympien. Sa voix est douce et elle réfléchit avant de parler si bien que ses propos sont posés, respectueux et authentiques. Elle a des capacités d’organisation hors pair. Elle travaille dans le volet de la santé et de la sécurité au travail, mais elle souhaite faire une réorientation de carrière. Les relations de travail et la négociation de conventions collectives ne l’intéressent pas du tout. Elles n’aiment pas les jeux de pouvoir. Par contre, le développement organisationnel l’appelle. Son calme, sa communication constructive et son organisation sont des atouts majeurs quand on doit intervenir dans une situation de conflits, de coaching, d’harcèlement psychologique ou de consolidation d’équipe. Même si elle n’a pas la formation de base dans ce domaine, elle est en train, peu à peu, de s’associer avec des gens dans le domaine pour développer le savoir-faire nécessaire aux bonnes pratiques.

Lancez-vous des défis

Il n’y a rien de plus mortel que la routine. Aussi, à chaque année, lancez-vous un défi. C’est ainsi que j’ai rédigé mon premier roman. Je me suis donnée un échéancier et je me suis lancée. Idéalement, identifiez des gens qui pourront vous guider dans votre aventure, lisez sur des individus qui ont réalisé des projets de même envergure ou de même type afin de vous inspirer, de vous donner des trucs, de vous motiver quand ça n’avancera pas à la vitesse que vous le souhaitez. Personnellement, je n’avais jamais écrit de livre avant et je n’avais pas de formation littéraire alors j’ai recommencé mon manuscrit bien des fois avant de comprendre qu’il n’y avait rien de mal à demander conseil à un expert.

Déterminez à l’avance comment vous vous récompenserez une fois que vous aurez atteint votre objectif. Ferez-vous un voyage? Irez-vous passer une fin de semaine dans une auberge? Vous offrirez-vous cette toile que vous avez vue dans une boutique? Quand je termine la rédaction d’un livre, je me permets le visionnement d’une saison d’une série que j’affectionne tout particulièrement. J’ai donc très hâte de terminer mon projet et j’y mets beaucoup d’énergie. J’informe ma maison d’édition à l’avance afin d’avoir une date butoir à respecter et ainsi limiter les risques de procrastination. Je me trouve rapidement des relecteurs qui, évidemment, vont me pousser dans le derrière pour avoir le chapitre suivant!

Accordez-vous des moments de repos

Votre corps et votre esprit ont besoin de ressourcement, de défoulement et de plaisir. Ce sont trois aliments mentaux totalement différents. Le plaisir vient avec les activités ludiques, qui ne demandent que peu d’efforts, mais qui font rire, qui font se détendre et qui ne demandent pas trop de réflexion : les jeux, les spectacles d’humour, les films, les soupers entre amis, etc. font partie de cette catégorie.

Le défoulement demande de mettre le corps en mouvement afin de sécréter de l’adrénaline (hormone de l’action) et ensuite des endorphines (hormones du bien-être). L’exercice physique, les sports, les loisirs qui demandent de bouger, l’horticulture (croyez-moi, planter un cèdre ou un rosier, c’est du sport), les rénovations, bref, tout ce qui vous amènent à faire travailler physiquement votre corps lui permet de se défouler, de décrocher du quotidien.

Le ressourcement implique que vous alimentez votre esprit et votre âme. Les activités de ce type varient selon les individus et selon le vécu. Personnellement, une marche en forêt, un parcours en canot dans un lac calme, le taï chi, le yoga, le karaté, la lecture livres de développement personnel, une conférence d’un coach motivateur, etc. sont autant de moyens qui me permettent de recharger mes batteries. Trouvez ce qui vous convient à vous.

Évitez les activités chronophages telles que des heures perdues à flâner sur les réseaux sociaux ou à jouer à des jeux vidéos. Ce genre d’activités ne permet pas à votre cerveau de faire le plein. Certes, vous oubliez votre quotidien momentanément, mais ça ne vous remplit pas d’énergie bienfaitrice. Ça ne fait que vous hypnotiser temporairement et ça empêche votre esprit de réellement se reposer. Les longues devant les écrans nuisent à la stabilisation du sommeil. Choisissez judicieusement des loisirs, sports ou activités qui vous apportent quelque chose.

Conclusion

La vie est pleine de surprises, des belles et d’autres plus surprenantes. C’est votre capacité d’adaptation aux aléas de la vie qui déterminera votre trajectoire et votre destination. Plus vous aurez d’outils dans votre baluchon, plus vous affronterez les épreuves avec sérénité et harmonie. Ça ne veut pas dire que vous ne souffrirez pas, mais vous vous relèverez plus rapidement, vous retrouverez votre chemin et vous avancerez quoi qu’il advienne.

 

Annabelle Boyer, CRHA, M. Sc. Administration, synergologue, génagogue