Partagez cet article :

Facebook
Google+
DISPLAY_ULTIMATE_PLUS
Twitter
LinkedIn

Une psychologue avait déjà dit à mon conjoint que l’inconscient est une sorte de King Kong indomptable. Il faut arrêter de croire que l’on peut le contrôler. Il faut plutôt apprendre à l’apprivoiser. Qu’on le veuille ou non, notre inconscient vient affecter nos relations, nos réactions, nos émotions. Nous avons tous des croyances limitantes bien enfouies dans le fond de notre cerveau. Certaines nous empêchent de réussir, d’autres nous envoient dans les bras d’une personne au comportement manipulateur. Il y a aussi les croyances qui nous poussent à procrastiner, à s’auto-saboter, à s’éloigner de nos objectifs.

Répétition d’un pattern

Bien des fois, lors d’un coaching, mes clients me disent qu’ils ont déjà vécu une autre relation avec une personne manipulatrice, mais la manipulation était alors de moins grande envergure. Ils pensaient alors qu’ils ne vivraient plus ce genre de situation, qu’ils étaient immunisés. Pourtant, quand je leur demande ce qu’ils ont appris de cette ancienne histoire, les réponses sont souvent vagues : m’écouter davantage, me prioriser, rester moi-même.

Cela veut donc dire que la vie s’est chargée de leur envoyer une histoire de manipulation, mais que les apprentissages nécessaires ne se sont pas faits. Résultat : la vie leur envoie une nouvelle leçon, cette fois, plus évidente encore! Tant que l’on apprend pas de ces expériences, on les reproduit avec plus d’intensité à chaque fois.

Apprentissage familial

Connaissez-vous la psycho-généalogie? C’est une amie psychoéducatrice qui m’en avait parlé il y une bonne décennie de cela! Par la suite, mon regard s’est mis à déceler des articles qui traitaient de ce sujet. La psycho-généalogie cherche à repérer, au sein d’une famille, la répétition de comportements, ce croyances, de mécanismes de défense bien que l’origine de ceux-ci soient désormais inconnus. Ainsi, lorsqu’une agression a lieu chez une personne, elle risque de modifier son comportement par la suite pour se protéger et éviter les risques de récidive. Elle va alors transmettre à ses enfants ses mécanismes de protection. Les enfants vont les adopter et les reproduire pour ensuite les transmettre à leurs enfants qui, eux, ne sauront rien de l’agression à la base de ce comportement. C’est ainsi que certains comportements se perpétuent.

Croyances limitantes

À cela s’ajoutent les croyances limitantes! Et ce qui compliqué avec elles, c’est qu’elles sont inconscientes! Elles ne nous sautent donc pas au visage au premier coup d’oeil! Il y a de cela bien des années, je me suis souvenu que, quand mon père avait obtenu une promotion, deux personnes de son entourage l’avait contacté pour lui dire qu’il devait les faire bénéficier de cette augmentation de salaire! Mon père était furieux! J’avais alors enregistré, dans ma tête d’enfant, que si on fait de l’argent, on attire les vautours.

Or, quelques années plus tard, je me retrouve dans un conseil d’administration. Le président, un entrepreneur à la retraite, avait l’habitude de gérer beaucoup d’argent, c’est pourquoi rien ne l’énervait. Mais il m’avait prévenue qu’il allait accumuler un surplus au cas où nous aurions une mauvaise année. Or, il pouvait me dire à partir de quel montant du compte de banque, les membres allaient commencer à faire des demandes étranges : 50 000$ Et ce fut exactement le cas. Quand ce chiffre magique a été atteint, soudainement, les vautours se sont mis à rôder! Encore une fois, cela confirmait dans mon esprit que trop d’argent provoque l’envie!

Une croyance limitante venait donc d’être consolidée. J’ai mis cependant encore quelques années avant d’en prendre conscience. Il m’a fallu un an de travail sur moi pour me défaire de plusieurs croyances de ce genre en ce qui a trait à l’argent. Car tant que ce travail n’était pas fait, je ne parvenais pas à attirer à moi de meilleurs contrats et à avoir des économies.

Absence de modèles

Quand je demande à mes clients quels sont leurs modèles de relations de couple extraordinaire ou de patrons géniaux, la plupart du temps, ils peuvent seulement identifier des exemples négatifs. Or, cela implique que leur inconscient ne sait pas ce qu’est un modèle positif. L’image n’est pas programmée dans leur tête. Comme l’inconscient recherche ce sur quoi on se concentre, si on sait seulement ce que l’on ne veut pas, le cerveau va le rechercher! Pourquoi? Parce qu’il n’a pas d’autres références programmées!

Conclusion

Notre inconscient nous joue des tours, mais il peut aussi devenir un allié si l’on sait bien l’utiliser. En effet, si je vous demande de regarder autour de vous et d’observer tout ce qui est orange. Ensuite, si je vous demande de fermer les yeux et de visualiser ces objets orangés, quand vous allez ouvrir les yeux, votre regarde sera attirer par eux. Et par rien d’autres. Si je vous demande alors de m’identifier les objets verts, votre cerveau va mettre un temps à reprogrammer son focus. Vous pouvez donc reprogrammer votre attention et votre focus!

Suggestion de lecture : Les 8 étapes vers votre potentiel infini

Annabelle Boyer, CRHA, M. Sc. Administration, génagogue, analyse du langage corporel et du comportement manipulateur

E-book et capsules vidéo gratuites!

Demandez et vous recevrez gratuitement le e-book indiquant les gestes à connaître pour ne pas se faire avoir et trois capsules pour savoir comment utiliser le langage corporel pour avoir plus de succès et prospérer. Apprenez aussi à lire le non-verbal des manipulateurs afin de vous en protéger.

Votre inscription s'est faite avec succès!